II -UN BOND DEMOCRATIQUE

Publié le par Catherine GEGOUT

Quand on repense à ce qu’était la vie démocratique à Paris sous le règne de la droite, c’est l’incrédulité qui domine. Comment les responsables municipaux d’alors pouvaient-ils faire si peu de cas de l’aspiration des Parisiens à être informés, à voir leurs associations reconnues, à intervenir dans les affaires de leur ville ? Comment pouvaient-ils gouverner dans l’opacité la plus totale, arrosant généreusement des deniers publics les associations « amies », attribuant les logements dans le secret d’une petite cellule entièrement dans les mains du Maire ?

Ils l’ont tant fait qu’ils en ont perdu ce qu’ils croyaient leur propriété pour l’éternité : la Ville de Paris. On peut dire que le déficit démocratique a été pour beaucoup dans cette volonté qu’on eue les parisiens de chercher du neuf en élisant une nouvelle équipe.

La vie démocratique de Paris a pris depuis 2001 un véritable essor et témoigne d’une vitalité certaine. Comme lRESF-3mots3bornes.jpge contrat municipal s’y engageait, de nombreuses structures de participation ont été mises en place et évoluent au fur et à mesure des expériences pratiques. Un travail de fond a été mené pour rationaliser et élargir les subventions aux associations à partir de critères clairs, instaurer des commissions de transparence pour l’attribution des logements ou des places en crèche. L’Hôtel de Ville et de nombreuses mairies d’arrondissement sont devenues des maisons communes, fourmillant de présences et d’initiatives diverses. 

Bien entendu le retard à rattraper était abyssal et il reste encore beaucoup à faire, pour améliorer les structures existantes et pour développer de nouveaux dispositifs à même d’associer plus et mieux les Parisiens à la vie de la cité, à leur permettre d’en être les acteurs. En s’appuyant sur les acquis de cette mandature, nous pensons qu’il est maintenant possible et nécessaire de changer d’échelle, de réaliser ce bond démocratique qui permettra à Paris de bénéficier de l’initiative de chacun de ses habitants et de ses usagers, et à chaque parisien de se sentir partie prenante de l’avenir de la capitale. 

Téléchargez l'ensemble du chapitre:
ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/06/15/30/Un-bond-democratique.pdf 
Photo Will Sternberg - RESF Les Trois Bornes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article